samedi 11 octobre 2014

L'épopée de la cinémathèque Sandoz

Dans le n° 383 de la Revue d'histoire de la pharmacie vient de paraître un article sur la cinémathèque Sandoz.
"Quoique débutée relativement tard (par rapport à celles de Robert & Carrière et de Specia, par exemple), cette collection devint, dans les années 1960-1970, le fer de lance de l'audiovisuel pharmaceutique français. Abandonnée après la création du groupe Novartis (né de la fusion de Sandoz et de Ciba-Geigy), elle poussa cependant à son plus haut degré l'art subtil de la communication audiovisuelle médicale."
Référence : Thierry Lefebvre, "L'épopée de la cinémathèque Sandoz", Revue d'histoire de la pharmacie, n° 383, 3e trimestre 2014, p. 393-404.


Pour rappel : à partir des années 1950, les laboratoires pharmaceutiques suscitèrent une production cinématographique considérable, sur laquelle nous reviendrons prochainement au moyen d'archives inédites et en nous efforçant de renouveler les approches souvent redondantes.

Pour mémoire, il peut être intéressant de relire l'entretien que nous avait accordé, il y a six ans, Gérard Leblanc. On peut le consulter ici
Référence : "L'âge d'or du cinéma médical et l'aventure de Médecine/Cinéma" (entretien de Thierry Lefebvre avec Gérard Leblanc), in T. Lefebvre (coord.), Sociétés & Représentations, n° 28 ["Le médecin prescripteur d'images"], 2009, p. 107-118.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire