jeudi 12 novembre 2015

Désinstallation

L'exposition "Kapoor Versailles" est terminée depuis une dizaine de jours. Elle était temporaire, aussi la cuve en béton armé de Descension est maintenant en cours de destruction, comme on peut le constater ci-dessous.

Destruction en cours de Descension
Au premier plan, installation pour le drainage du sol.
Au second plan, la cuve en béton armé.
À l'arrière-plan le Grand Canal.
Photo : T. Lefebvre.

Le démontage de C-Curve s'est déroulé dès le 2 novembre 2015 (voir ici).
Celui de Sectional Body preparing for Monadic Singularity a eu lieu le 4 novembre 2015.

En revanche, Dirty Corner est toujours en cours de démontage...
À terme, plus d'une centaine de pièces métalliques - de 100 à plus de 400 kilogrammes pour certaines ! - auront été manipulées par l'équipe experte de Mtec. 
Tous les nombreux rochers de l'installation (10 à 20 tonnes chacun!) ont d'ores et déjà rejoint le Kapoor Studio à Londres.

Section 110 de Dirty Corner. Poids : 300 kilogrammes.
Photo : T. Lefebvre.

État de la désinstallation au 11 novembre 2015.
Photo : T. Lefebvre.


Post-scriptum : Le vendredi 13 en fin d'après-midi, Dirty Corner était entièrement démonté. L'équipe de Mtec s'apprêtait donc à rentrer en Angleterre.
Seul reste à Versailles le Sky Mirror, pour quelques jours encore. Il sera démonté le mercredi 25 novembre en soirée.


PS : Extraction de l'antépénultième élément (13 novembre 2015).
Photo : T. Lefebvre.


Début de la restauration du Tapis vert.
Photo : T. Lefebvre.

Post-scriptum (juin 2016) : À lire sur Cairn : 
Thierry Lefebvre, "Pour Kapoor. Exposition “Anish Kapoor Versailles” (9 juin-1er novembre 2015)", Sociétés & Représentations, n° 41, printemps 2016, p. 205-213.

mercredi 11 novembre 2015

Tête de déterrée

Le site de l'Institut national de l'audiovisuel (ina.fr) a mis en ligne, il y a trois ou quatre ans, quatorze saynètes publicitaires produites pour les pilules Pink et diffusées probablement en 1939 sur Radio Nîmes.

Rappelons que les "pilules Pink pour personnes pâles", à base de sulfate ferreux, étaient commercialisées avec grand succès dans de nombreux pays dès la fin du XIXe siècle.

Voici un exemple de saynète...


Source : www.ina.fr

Dans le dernier numéro de la Revue d'histoire de la pharmacie, nous tentons une brève analyse de cette série, en tenant compte des prescriptions des manuels de publicité et de l'état de la réglementation de l'époque.

Référence : T. Lefebvre, "La fin d'une époque. Quatorze saynètes radiophoniques pour le compte des pilules Pink", Revue d'histoire de la pharmacie, n° 388, 4e trimestre 2015, p. 391-398.
Contact : http://www.shp-asso.org/index.php?PAGE=contact

lundi 9 novembre 2015

L'année radiophonique 1985

Comme l'an dernier, j'ai eu le plaisir de coordonner le numéro "millésime" des Cahiers d'histoire de la radiodiffusion : il s'agissait cette fois-ci de "L'année radiophonique 1985" (CHR, n° 125, juillet-septembre 2015).

Au sommaire : Radio Monte-Carlo, la Sofirad, les trente ans de l'émission "Répliques" et des "Nuits de France Culture", Saturnin Pojarski et son feuilleton "Les Oiseaux de la nuit", NRJ et l'agence DBO, Georges Wolinski ; sans oublier la défunte Fréquence Libre à laquelle est consacrée une monographie.


Avec les contributions de Marine Beccarelli, Alain Dubois (alias Saturnin Pojarski) et Philippe Manach.  Et des entretiens avec Yves Daudu (ancien directeur de Fréquence Libre), Alain Finkielkraut (producteur de l'émission "Répliques"), Jean-Pierre Hoss (ancien directeur général de Radio Monte-Carlo et actuel médiateur de la région Île-de-France), Michel Orlandini (co-fondateur de l'agence De Bonneville Orlandini, DBO) et Gérard Unger (ancien président de la Sofirad et actuel président-directeur général de Métrobus).

Merci à tous, ainsi qu'à Jocelyne Tournet-Lammer !

Deux hommages à des personnalités marquantes du Comité d'histoire de la radiodiffusion, récemment décédées, complètent cet ensemble : Jacques Durand (1928-2015), qui n'a malheureusement pas pu mener à terme son dernier article prévu pour ce numéro, et Robert Prot (1928-2015), co-fondateur du Comité et ancien secrétaire général de la Commission consultative des radios locales privées.
Agnès de Lens et Aline Lefevre présentent, quant à elles, les archives d'Albert Simon (1920-2013), aujourd'hui déposées aux Archives écrites de l'Ina.

Ce numéro peut être commandé sur le site du Comité d'histoire de la radiodiffusion: http://cohira.fr/contactez-nous/

mardi 3 novembre 2015

Le "C-Curve" d'Anish Kapoor retourne en Grande-Bretagne

Chef-d'œuvre de la catoptrique imaginé par Anish Kapoor en 2007, le C-Curve a enchanté les visiteurs des jardins du château de Versailles pendant cinq mois.
Installée symboliquement en contrebas de la galerie des Glaces, cette œuvre monumentale en acier inoxydable, de 7,70 mètres de long et 2,20 mètres de haut, avait été fixée le 27 mai 2015 sur un socle de béton, par une équipe aguerrie de Mtec, entreprise britannique spécialisée dans la manipulation, l'installation et le transport des œuvres d'art.

Caisse de transport d'un demi-miroir (fin mai 2015).
Photo : T. Lefebvre.

Le dispositif, composé en pratique de deux demi-miroirs concaves/convexes, a été démonté hier après-midi par la même équipe, avec un luxe inouï de précaution. Solidement fixés sur le béton à l'aide de rivets spéciaux qu'il a fallu scier, les deux éléments ont été ensuite désolidarisés l'un de l'autre, puis déposés, au moyen d'un camion-grue, dans deux caisses spécialement conçues pour leur transport.

L'équipe de Mtec étaye un des demi-miroirs avant de le désolidariser du second.
Photo : T. Lefebvre.

Un des demi-miroirs a été précautionneusement déposé dans sa caisse de transport.
Photo : T. Lefebvre.

Chapeau les artistes ! En espérant vous revoir un jour en France !

Post-scriptum (juin 2016) : À lire sur Cairn : 
Thierry Lefebvre, "Pour Kapoor. Exposition “Anish Kapoor Versailles” (9 juin-1er novembre 2015)", Sociétés & Représentations, n° 41, printemps 2016, p. 205-213.